Organisation de mariage mixte : entre traditions et concessions

Bien qu’ayant fait le choix de ne pas communiquer sur l’organisation de mariages mixtes, par respect pour des cultures que je ne connais pas forcément très bien et que ce n’est pas l’une de mes spécificités, il n’en ressort pas moins que ces deux dernières années, cette demande s’est faite de plus en plus fréquente, et que je l’ai accueilli avec plaisir.

Rien de bien surprenant lorsqu’on étudie de près les chiffres !

En effet, une étude de l’INED (institut national d’études démographiques) menée en Octobre 2014 démontre qu’un mariage sur sept en France, est un mariage mixte ; le plus souvent, ils s’agit d’un(e) français(e) épousant un(e) ressortissant(e) étranger(e), toutes nationalités confondues.

En 2012, 239.840 mariages ont été célébrés, dont 32.047 mariages mixtes, soit 13% des unions célébrées en France cette année là ! Ce chiffre est relativement stable depuis ces 3 dernières années, mais tendent à évoluer de plus en plus.

Pour autant, organiser un tel mariage est souvent synonyme de casse-tête supplémentaire pour les amoureux qui souhaitent concilier traditions et différences de chacun, tout en satisfaisant le plus grand nombre…

C’est pourquoi j’ai eu envie d’accorder un article sur ce sujet, et pour se faire, je me suis adressée aux principaux intéressés, en interviewant l’un des couples que j’ai eu le bonheur d’accompagner en Juin 2014.

Le mariage de Kelly et Wazir, une superbe cérémonie laïque dans le parc d’un château non moins magnifique, avec quelques 400 convives de nationalités différentes, pour célébrer leur bonheur .

Kelly et Wazir, cela a t-il été compliqué pour vous d’organiser votre mariage en tenant compte des différences de traditions et des envies de chacun ?

Bien que nous savions par avance quelles choses nous pouvions faire ou pas (ex : pas d’alcool sur certaines tables, pas de jeu de la jarretière, des menus halal), c’est une fois que nous avons commencé à préparer tout dans le détail que certaines interrogations sont venues :
Comment faire en sorte de pouvoir recréer l’univers de l’église, avec mon entrée au bras de mon père, sans être à l’église ? Nous avons trouvé la solution de la cérémonie laïque. Les musulmans seraient- ils mal à l’aise de voir de l’alcool sur certaines tables ? Nous avons alors décidé de diviser la salle en deux .. Puis nous nous sommes demandé si la séparation n’allait pas jeter un froid ?! etc …
Les questions venaient au fur- et- à- mesure, mais heureusement, nous avons trouvé une solution à tout et avons pu avoir un super mariage en respectant les volontés de chacun au maximum.

Quelles sont les traditions et coutumes que vous avez souhaité mettre en avant et faire découvrir à vos convives ?

De mon coté, étant baptisée mais non pratiquante, je n’ai pas forcément voulu faire découvrir grand-chose, si ce n’est la reconstitution d’un mariage que l’on peut faire à l’église mais de façon laïque. Nous avons aussi fait venir une troupe de danseur folklorique portugais pour faire découvrir la danse typique du Portugal à nos convives.

Du coté de mon mari, nous avions mis en avant sa tradition plutôt lors du mariage religieux que nous avions célébré un an auparavant. 100% du mariage respectait ses traditions. Lors du mariage civil, nous avons encore une fois fait appel à des danseuses orientales pour faire un petit clin d’œil à nos invités.
Et enfin, pour représenter notre union et le mélange de nos 2 religions, notre pièce montée représentait une Eglise et une Mosquée reliées par un cœur.

Au final, gardez-vous un souvenir ému de votre mariage en cela qu’il aura bien reflété votre mixité ?

Oui nous gardons un merveilleux souvenir de notre mariage, et nous pensons qu’il a parfaitement reflété notre mixité. Lorsque nous nous sommes rencontrés, 11 ans en arrière, jamais nous aurions pensé pouvoir réunir un jour nos familles, qui nous semblaient si différentes et si peu prêtes à accepter que nous aillions trouvé notre moitié avec une religion et une culture totalement différente. Notre mariage, avec nos 400 convives, est pour nous une réussite et une énorme fierté.

Quels conseils donneriez-vous à un couple de futurs mariés mixtes, face à la difficulté de créer un mariage harmonieux et à votre image, dans le respect de vos différences ?

Nous pensons qu’il faut avant tout respecter les valeurs mutuelles des mariés, et ne pas chercher à faire plaisir à tout le monde ! Si les mariés ne se sentent pas eux-mêmes offensés par ce qu’ils prévoient de faire, il y a de fortes chances que tout se passe pour le mieux. Il faut faire le maximum pour mettre nos convives à l’aise mais se dire aussi que nos proches devront être capables d’accepter que ce mariage ne soit pas identiques à ceux auxquels ils ont déjà pu assister.. Et je pense qu’au final, c’est ce qui fera la beauté et la richesse de leur mariage ! Combien de nos convives nous ont dit que c’était le plus beau et le plus émouvant des mariages qu’ils aient vus ?!

Kelly et Wazir, un grand merci pour votre participation à cette interview, pour vos avis et bons conseils qui ne manqueront surement pas d’éclairer d’autres couples !